Christian CHABBERT (Chercheur)

Partie apicale d’une cellule ciliée vestibulaire du Saccule de Crapeau Buffle.  Microscopie électronique à balayage (C Chabbert)

Suite à un cursus Universitaire à l’Université de Montpellier entre 1986 et 1994, j’ai réalisé un stage postdoctoral de deux ans (1994-1995) dans le laboratoire du Pr J Hudspeth au Southwestern Medical Center de Dallas (USA), puis au Rockefeller Institute à New York (USA). En 1997, je suis  rentré comme Chargé de Recherches au CNRS, puis ai rejoint l’institut des Neurosciences de Montpellier (INM, France).

Entre 1997 et 2003 j’ai consacré l’essentiel de mon activité à essayer de comprendre comment le vestibule, au sein de notre oreille interne, met en forme l’information sensorielle vestibulaire et comment ce processus peut être perturbé dans certaines situations pathologiques. Au cours de cette période, j’ai coordonné un groupe de recherche composé de chercheurs, enseignants-chercheurs et étudiants.

Ce groupe a mis en place différents modèles d’étude qui ont permis  d’identifier plusieurs mécanismes impliqués dans le contrôle de l’homéostasie ionique de l’endolymphe et dans la neurotransmission au niveaux des synapses vestibulaires primaires. Plusieurs modèles animaux de pathologies vestibulaires rencontrées chez l’homme ont également été développés.

Ces modèles d’étude ont depuis permis d’évaluer les bénéfices de différents composés pharmacologiques dans l’atténuation des vertiges aigus lors d’atteintes vestibulaires de types excitotoxiques. Ils ont également été utilisés dans des études de protection pharmacologique des synapses vestibulaires en situation excitotoxique.

En 2014 j’ai rejoint le laboratoire de Neurosciences Intégratives et Adaptatives à l’Université d’Aix Marseille (UMR7260 CNRS-AMU). Depuis début 2018, je dirige  une équipe de recherche dédiée à la Physiopathologie et la Thérapie des Désordres Vestibulaires. J’ai a publié plus de 60 articles dans différents journaux scientifiques internationaux et déposé 5 brevets..

En 2015, j’ai fondé le GDR Vertige, un groupe fédératif national qui regroupe scientifiques, cliniciens et industriels impliqués dans la recherche sur les vertiges.

J’ai également  fondé Sensorion-Pharceuticals et Vertidiag, deux entreprises de biotechnologie dédiées à la mise au point de solutions thérapeutiques contre les désordres vestibulaires.