La mission du GDR Vertige

La mission du GDR Vertige est de stimuler les échanges et collaborations entre les différentes composantes de la communauté de l’otoneurologie (domaine d’étude et de traitement des troubles de l’équilibration et du vertige) afin de :

  • Stimuler l’acquisition de nouvelles connaissances sur la physiologie et la physiopathologie vestibulaire
  • Favoriser le développement de nouveaux outils de diagnostic, de dispositifs médicaux plus performants et de médicaments plus spécifiques et plus efficaces
  • Améliorer la visibilité des projets scientifiques et cliniques auprès des instances de financement
  • Sensibiliser les jeunes cliniciens et chercheurs au besoin médical

La pathologie vestibulaire, son impact sociétal et sa prise en charge thérapeutique

Caractéristiques et prévalence

Les pathologies vestibulaires se caractérisent par des atteintes des fonctions posturo-locomotrices et vestibulo-oculaires. Leur origine peut être centrale (affectant les réseaux vestibulaires centraux) ou périphérique (touchant le vestibule, organe de l’équilibration situé dans l’oreille interne). Elles se caractérisent par des épisodes imprévisibles et souvent récurrents de vertige, associés à des déséquilibres posturaux au repos ou lors du déplacement. Ces atteintes sont souvent accompagnées d’étourdissements et de nausées, ainsi que des difficultés à fixer le regard pendant le mouvement. Cet ensemble de symptômes impacte considérablement les activités les plus élémentaires de la vie quotidienne. Le traumatisme psychologique lié à la crise aigüe de vertige et à la phobie de sa récidive, associé à l’incapacité physique qui accompagne les désordres vestibulaires peuvent avoir des conséquences socioprofessionnelles importantes, accompagnées de troubles cognitifs pouvant conduire à un isolement psychologique et social (Yardley et al.1992 ; Jacob & Furman 2001).

La prévalence des pathologies vestibulaires est très élevée. En France, la plainte pour vertige représente le 3e motif de consultation chez le généraliste (Gozlan, 2014) et fait l’objet de 300000 consultations par semaine, soit plus de 15 millions de consultations par an (Toupet et al. 2002, 2004). On estime que près de 80% de ces vertiges ont une origine vestibulaire. En Europe comme aux USA, les pathologies vestibulaires représentent 5% des urgences hospitalières (Newman-Toker et al. 2007,2008) représentant une part importante des dépenses de santé (Tehrani et al. 2013). Une étude réalisée au John Hopkins Hospital de Baltimore (USA) sur plus de 5000 volontaires sains, rapporte des dysfonctionnements vestibulaires chez plus d’1/3 des adultes de plus de 40 ans, 2/3 des plus de 60 ans et 85% des plus de 80 ans (Agrawal et al. 2009 ; pour revue Chabbert 2012 ; 2013). Une autre étude réalisée en France par le CHU de Nancy sur près de 3000 adultes volontaires démontre une prévalence annuelle des instabilités vestibulaires ou des vertiges chez près de 60% des personnes interrogées (Bisdorff et al. 2013).

Prise en charge thérapeutique et besoin médical

En fonction de la sévérité de la pathologie, la prise en charge thérapeutique du patient vertigineux est effectuée en première ligne par les médecins généralistes ou urgentistes, qui vont gérer les symptômes liés à la crise aiguë de vertige est ses corrélats posturo-locomoteurs, vestibulo-oculomoteurs et neurovégétatifs. La suite de la prise en charge est généralement effectuée par les kinésithérapeutes vestibulaires, qui vont au travers d’approches de réhabilitation vestibulaires, accompagner sur plusieurs mois, voire plusieurs années, la restauration de l’équilibre et de la posture. La prise en charge sur la durée, du patient vertigineux et instable, s’ouvre aujourd’hui à de nouveaux acteurs tels qu’orthoptiste, psychologues, sophrologues, ou autres étiopathes. L’amélioration de la prise en charge thérapeutique du patient vertigineux est aujourd’hui au cœur d’un débat impliquant les différents professionnels du vertige. Le « chemin thérapeutique » du patient reste souvent extrêmement chaotique de par le manque de protocoles établis et reconnus par tous et d’autre part, de par le manque de formation à la pathologie vestibulaire, à ses caractéristiques neurophysiologiques et à ses corrélats cliniques. Le domaine médical de l’otoneurologie se caractérise ainsi par un besoin médical important pour une meilleure compréhension de l’étiologie et du support neurophysiologique des atteintes vestibulaires, des protocoles et des approches cliniques plus ciblés et plus efficaces, ainsi qu’une organisation plus adaptée de la prise en charge du patient vertigineux sur toute la durée de la pathologie, et adressant ses différentes manifestations.

Rassembler la communauté de l’otoneurologie

Une des caractéristiques de la communauté de l’otoneurologie est d’être multidisciplinaire. Les différentes composantes professionnelles impliquées dans la recherche fondamentale sur les pathologies vestibulaires ou dans la prise en charge du patient vertigineux, n’avaient que peu d’occasion d’échanger sur leurs pratiques pourtant très complémentaires, et ne disposaient pas d’une structure fédérative dédiée à la formation et aux échanges interdisciplinaires. L’action de rassemblement de la communauté de l’otoneurologie a débuté dans le contexte de la création du GDR Vertige par le regroupement de 18 équipes cliniques couvrant les principaux CHU français, 10 équipes de recherches des principaux EPST (CNRS, INSERM, INRS, CEA), et de 3 partenaires industriels. Au cours des quatre années qui ont suivi sa création, le groupement de recherche s’est enrichi de l’accueil de 6 nouvelles équipes cliniques, 3 équipes de recherche, de 3 associations professionnelles et de 3 nouveaux partenaires industriels (voir Membres du GDRV). Ces différents partenaires soutiennent activement les actions entreprises par le GDR Vertige via un soutien financier et une participation active à l’Ecole thématique et au Colloque annuel. C’est ainsi une vraie action de rassemblement des forces de recherche multidisciplinaires dans le domaine du vertige qui a pu être réalisée au travers de la création du GDR Vertige. Plusieurs équipes ORL étrangères participent régulièrement aux différentes activités proposées par le GDR vertige (voir onglet Partenariats). Plusieurs de ces équipes sont également partenaires de projets en cours de développement. Plusieurs outils, tels que le logo du GDR Vertige et le site internet du GDR Vertige ont été mis en place afin de renforcer le rassemblement de la communauté de l’otoneurologie au travers d’un affichage commun.

Apporter de la visibilité : le site internet et le logo

Du fait de son origine multidisciplinaire et sa dispersion géographique, la communauté Française de l’otoneurologie ne disposait pas jusqu’en 2015 d’une visibilité nationale ou internationale permettant d’appréhender l’ensemble des activités de recherche, de formation ou d’animation réalisées par ses différentes composantes. Un site internet spécifique au GDR Vertige (https://gdrvertige.com) a été mis en place au premier semestre 2015 dans le but d’une part, de répertorier l’ensemble des centres cliniques et hospitaliers Français, les différents groupes et équipes de recherche, les partenaires privés (pharma et biotech), les sociétés savantes, les associations nationales et locales qui s’investissent dans l’écoute et le suivi à long terme du patient vertigineux, et d’autre part, d’améliorer la diffusion de l’information à l’ensemble de la communauté de l’otoneurologie concernant les nouvelles avancées de la recherche, les projets de collaborations, les demandes de financements, les colloques, congrès nationaux et internationaux, les workshops. Dans sa première version, le site internet a été conçu en langue française afin de faciliter les échanges avec la communauté multidisciplinaires français. Une version anglaise sera mise en place au cours du deuxième quadriénnat. Depuis son lancement en Juin 2015 la fréquentation du site internet connaît un essor constant qui ne semble pas ralentir. Sur l’année 2019, le nombre total de visites a dépassé les 9000, pour plus de 4000 entrées individuelles. L’essentiel des visiteurs provient de France, mais nous avons aussi noté un accroissement (près de 10%) des entrées de différents pays incluant Belgique, Maroc et USA. Ces chiffres confirment la forte appétence de la communauté de l’otoneurologie pour une source d’information et de formation répondant aux besoins des différents acteurs qui contribuent à la prise en charge du patient vertigineux.

Le logo du GDR Vertige est aujourd’hui reconnu nationalement et internationalement. Il est systématiquement apposé sur tous les affichages des colloques et formations dispensées en France. Il accompagne également diverses initiatives internationales tels que le Colloque Annuel de la Société Marocaine du Vertige (SMEVE) 2018 et le Colloque de la Société Internationale d’Otoneurologie (SIO) 2018. Au cours du second quadriénnat, nous projetons d’attribuer un « label » GDR Vertige aux projets de recherche les plus porteurs de notre communauté qui seront sélectionnés par une commission d’experts scientifique et clinique.

Dynamiser la communauté : l’Ecole d'été et le Colloque annuel

L’école thématique VERTINNOVATION fait partie des outils proposés par le GDR Vertige pour promouvoir la formation d’étudiants, de jeunes chercheurs, cliniciens ou de personnels soignants, à la recherche en otoneurologie. Cette initiative contribue également à renforcer les liens entre les structures partenaires du GDR. Le projet consiste à proposer aux participants de partager une semaine commune de formation théorique et pratique, au contact de chercheurs et cliniciens de renommée internationale. Divers ateliers en laboratoire et en services hospitaliers sont proposés, ainsi que des cours sur différents thèmes sélectionnés. Pour plus de détails voir onglet « Ecole d’été » dans partie « Que faisons-nous » de la page d’accueil.
 

Le Colloque annuel du GDR VERTIGE rassemble une fois l’an, les membres du GDR, ainsi que différents acteurs multidisciplinaires de la communauté de l’otoneurologie. Pendant deux journées, différents évènements (conférences plénières, tables rondes, workshops, expositions) sont organisés avec l’objectif de promouvoir échanges et collaborations autour de grandes questions touchant la recherche sur la physiopathologie vestibulaire et la prise en charge du patient vertigineux. L’organisation du Colloque annuel du GDR Vertige (choix des thèmes, des intervenants, du mode de déroulement) est prise en charge par un comité d’organisation multidisciplinaire reconduit chaque année. Pour plus de détails voir onglet « Colloque Annuel» dans partie « Que faisons-nous » de la page d’accueil.

Promouvoir la mise en place de projets de recherche multidisciplinaires

Au cours du quadriénnat 2015-2018, plusieurs projets de recherche ont été initiés entre des équipes de recherche et cliniciens, kinésithérapeutes vestibulaires ou industriels. Certains de ces projets ont donné lieu à des publications scientifiques.