Aspects fondamentaux des traitements in situ des affections labyrinthiques

21 Oct Aspects fondamentaux des traitements in situ des affections labyrinthiques

151015 Flyer Conférence CC SFORL 2015

  • Résumé de la conférence donnée par le Dr C Chabbert (LNIA, UMR7260 CNRS-AMU, Marseille) lors du Colloque 2015 de la SFORL, dans le cadre du Mini Symposium sous l’égide de la Société Internationale d’Oto-neurologie, Session: Traitement par injections transtympaniques et vertiges (Dimanche 11 Octobre 16:20-18h).

L’objet de cette présentation était de faire le point sur le principe d’administration locale de composés actifs et sur les règles physico-chimiques qui gouvernent la diffusion de composés depuis l’oreille moyenne vers les différents compartiments de l’oreille interne.

L’administration de composés actifs directement au niveau de l’oreille a pour objectif d’une part, une délivrance proche de la zone d’intérêt et d’autre part, une réduction des effets secondaires ou effets non désirés des molécules appliquées par voie générale. Son principe n’est pas récent puisque les premiers essais d’administration d’aminoglycosides ou de corticostéroïdes dans le cadre du traitement de la maladie de Ménière remontent au milieu du XXe siècle. Cette approche a depuis évoluée et est aujourd’hui utilisée en routine dans nombre de centres hospitaliers en Europe et dans le monde. Si l’administration au travers du tympan n’est presque plus qu’une formalité, les vraies questions sont plutôt liées à l’optimisation de la durée de résidence des composés dans l’oreille moyenne, à leurs propriétés de perméabilité au travers de la membrane de la fenêtre ronde et de diffusion dans les différents compartiments de l’oreille interne. Dans la plupart des cas, on ne sait toujours pas comment administrer de manière contrôlée et reproductible un composé à l’oreille interne. On ne sait pas plus comment l’adresser à des régions spécifiques de l’oreille interne, évaluer sa concentration une fois appliqué à la zone d’intérêt, ni comment évaluer ses pharmacocinétique et pharmacodynamique dans l’oreille interne.

L’équipe du Pr Alec Salt de l’Ecole de médecine de l’Université de Washington à Saint Louis (USA) s’est particulièrement intéressée depuis prés de deux décennies aux questions de l’accès aux différents compartiments de l’oreille interne, de composés appliqués dans l’oreille moyenne, ou encore à la dynamique des fluides au sein de l’oreille interne. Au moyen d’études réalisées sur modèles animaux et grâce au développement de méthodes d’applications locales et de dosages de composés à différents niveaux de l’oreille interne, cette équipe a pu apporter les premières informations sur l’hétérogénéité de la perméabilité de la membrane de la fenêtre ronde en fonction du type de composé considéré, le temps de résidence dans l’oreille moyenne, ou encore la diffusion le long de la scala tympani et vers le vestibule de composés appliqués par voie intratympanique. Ils ont également amélioré la compréhension des mécanismes de métabolisme et d’élimination des composés appliqués à l’oreille interne.

Leurs différentes études constituent une source d’information précieuse pour mieux comprendre les propriétés de diffusion d’un médicament depuis son administration à l’oreille moyenne jusqu’à son devenir dans l’oreille interne. A ce titre elles constituent un guide indispensable aux traitements in situ des affections labyrinthiques.

 

Site web à visiter:

http://oto2.wustl.edu

 

Bibliographie conseillée:

2007 Plontke Laryngoscopose

2008 Plonke Rapid Clearance of Prednisolone from human middel ear

2009 Salt Principle of local drug inner ear delivery

2014 Plontke Dexamethasone in Polymer RWN

Christian CHABBERT
christian.chabbert@univ-amu.fr